DES HISTOIRES D’ABORD, DES CHIFFRES ENSUITE

LES FONDATEURS

Adam HACHIMI, a fait ses études de physique chimie au Maroc et a ensuite rejoint l’ENSIC (Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques) à Nancy, en tant que boursier du Royaume du Maroc.

Il obtient son Doctorat de l’Université de Metz mention très honorable avec félicitations et reprend contact avec d’anciens collègues chercheurs, Sandrine Peter et Paul Éric Lafargue à qui il propose de partir ensemble à l’aventure, de partir prendre des risques sur les chemins de l’entreprise.

 

Sandrine PETER fille et petite-fille d’entrepreneurs, est un pur produit lorrain. Pendant ses études à l’université de Metz, elle a glané des connaissances générales dans diverses matières scientifiques, pour suivre la voie de la chimie analytique dans le laboratoire du Professeur Muller. Elle y effectue un DEA, puis une thèse avec la vocation d’assurer une recherche fondamentale sur les techniques de pyrolyse thermique et laser couplées à la spectrométrie de masse et de participer à la chimie analytique appliquée aux services des industriels et de la police judiciaire. Cette aventure a débouché sur l’obtention d’un Doctorat mention très bien avec félicitations du jury et l’acquisition d’un gout certain pour la mise à disposition de compétences techniques et scientifiques à la résolution de problématiques du quotidien et pour le bien de tous.

C’est avec enthousiasme qu’elle accepte de relever le challenge de créer une société à la pointe de la technologie pour une problématique d’actualité avec Adam HACHIMI et Paul Eric LAFARGUE.

 

Paul Éric LAFARGUE a fait ses études à l’Université de Metz.

Après un premier cycle spécialisé en Physique et Electronique, il poursuit son cursus en Maîtrise ès Sciences Physiques, puis intègre en DEA le laboratoire du Professeur Jean-François Muller, où il rencontre ses deux futurs associés. Après 3 ans de thèse et un an en tant que vacataire enseignant-chercheur dans ce même laboratoire, il prend le chemin que lui propose Adam HACHIMI.

 

LES DATES CLES

  • En 1998, la ville de Thionville leur réserve le meilleur accueil pour faciliter l’installation du laboratoire Micropolluants Technologie. Mais leur quête de nouveaux challenges ne s’arrête pas là : « Additionner nos compétences nous permet de personnaliser nos interventions en fonction de nos clients et de proposer des solutions complètes du prélèvement, à la recommandation en passant par l’analyse »
  • En 2007, Micropolluants Technologie achète son client LECES, Bureau d’études et de contrôles en Environnement avec à sa tête Philippe LE LOUER qui deviendra le 4ème associé du Groupe LHP : Ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Electricité et de Mécanique (ENSEM), il intégrera le bureau d’Etude LECES en tant qu’Ingénieur de Recherche dans le domaine de la pollution de l’air et du bruit. Au-delà de l’évolution et de la promotion interne qui l’amènera au poste de Directeur Général en 2006, Philippe LE LOUER endossera la rôle de responsable de Recherche pour la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier) puis pour la RFCS ( Research Fund for Coal and Steel).
  • En 2013, les 4 associés décident de poursuivre leur croissance en rachetant le laboratoire ACN (Analyse, Contrôle & Nutrition), entité du groupe France Luzerne et Cristal Union.
  • En 2015, les trois sociétés, ACN, Micropolluants Technologie et LECES, s’unissent pour créer le Groupe LHP.
  • En 2017, Adam HACHIMI, décide de se tourner vers de nouvelles aventures, en laissant la gérance opérationnelle à ses 3 associés et à un nouveau Directeur Général Groupe. Jean MEYER a pris les commandes de la Direction Générale Groupe en Décembre 2017. Son expérience de Directeur Général acquise dans des PME et ETI lui permet d’apporter ses compétences pour la transformation et le développement du Groupe dans un environnement en pleine mutation.

 

Parti de 3 personnes en 1998, aujourd’hui le Groupe s’appuie sur les compétences de plus de 110 salariés.